Évaluation digitale des slips décomposés Agroscope, Noemi Peter

News #7 - «Une petite inefficience peut se solder par une semaine de travail en plus»

Une fois vos slips déterrés, la partie la plus divertissante de la recherche est terminée. Maintenant, un long travail de fourmi débute.

Nous devons extraire des données scientifiquement exploitables du degré de décomposition des slips, des sachets de thé et des échantillons de sol. Lors de ce processus, chaque opération compte.

Pour mesurer précisément le taux de décomposition du tissu en coton, par exemple, les slips sont coupés et ouverts pour être photographiés numériquement. On peut ainsi mesurer au millimètre près la surface du tissu dégradé. Cela semble simple, mais il faut du temps pour que tout fonctionne sans problème. «Entre-temps, nous avons analysé une quarantaine paires de slips à des fins de test. Nous définissons un protocole pour l'ensemble du processus, une sorte de script qui décrit chaque étape de travail avec précision. C'est la seule façon de garantir que les deux mille slips soient analysés de manière identique et qu'aucune erreur ne se produise pendant la mesure», explique Franz Bender de l'équipe du projet. «Par ailleurs, c'est aussi une question de rapidité. Nous voulons effectuer le moins de manipulations possible par slip. Avec deux mille slips, rien qu’une petite inefficience peut se solder par une semaine de travail en plus». De même, lors de la pesée des 12 000 sachets de thé utilisés comme méthode de référence supplémentaire, chaque manipulation compte.

SRF Nano Beitrag zu Beweisstück UnterhosePour les échantillons de sol, nous utilisons aussi de la haute technologie. «Notre étudiant en master a extrait le patrimoine génétique de toutes les bactéries et de tous les champignons de trois cents échantillons de sol sélectionnés», continue Franz Bender. «A cet effet, il a mélangé les échantillons avec divers produits chimiques, puis a séparé le patrimoine génétique (ADN) des particules de sol à l'aide d'une centrifugeuse».

Le patrimoine génétique des bactéries a été envoyé à une entreprise qui va maintenant relever les empreintes génétiques. «Plus tard, nous pourrons voir si la composition des bactéries varie d'un type de sol à l'autre et si cela influence la décomposition des slips». De même, deux personnes de notre laboratoire interne sont occupées à analyser la composition chimique et physique des 1000 échantillons de sol.

Si vous voulez en savoir plus sur le début des évaluations, cliquez sur le vidéo: la télévision suisse était dans notre laboratoire et fait quelques prises de vue (en allemand).